Les potins des Anciens Caddies Aixois sur La Belle Epoque

Les potins des Anciens Caddies Aixois sur La Belle Epoque

Rencontre avec Marc Cardinal, Joseph Daviez et Edouard Forestier dit Doudou

Les Potins des Anciens Caddies… sur la Belle Epoque  …
… Marc : Nous sommes des intermédiaires ! Parce qu’on est né avant la guerre mais on n’a pas fait la guerre et parce qu’on a vu le changement. On est passé d’une classe de gens à une autre classe de gens. On a vu arriver les nouveaux riches mais on portait avant pour des grands, je me rappelle très bien de l’ancien Roi d’Angleterre qui sortait des vestiaires, l’Aga Khan de Chazourne, on a connu des tas de têtes couronnées. Et 3ème chose pour laquelle on est des intermédiaires, c’est que nous, quand on a commencé, les clubs étaient en bois avec le manche en bois et on a vu arriver l’acier. C’est pour ça que c’est intéressant, nous sommes une génération qui avons vu deux époques. Et le grip, c’était une lanière de cuir. Et on portait les sacs, il n’y avait pas de charrette, et ils étaient lourds, c’était des gros sacs en cuir avec une seule lanière. 50 kg. Ca nous payait 250 anciens francs pour 9 trous et 450 anciens francs pour 18 trous… Mais à l’époque, ça faisait des sous !...
… Doudou : J’ai été caddy du roi de Belgique qui avait 2 enfants, Baudouin qui a été roi avant Albert et qui est décédé et Albert qui a été Roi jusqu’au 21 juillet 2013. Albert avait une quinzaine d’années, il était un peu rondouillard, il a gardé un peu ça, mais il ne jouait pas beaucoup lui alors que Baudouin lui ouh… il jouait très « très » bien !!!...
… Marc : La famille royale de Belgique arrivait toujours avec deux voitures Buick décapotables, une noire et une bourgogne. La noire était conduite par le roi et la bourgogne par son frère et dans celle du roi il y avait la Princesse De Rethy et les petits…
… Joseph : La Princesse De Rethy… c’était mes meilleures années car j’étais son caddy attitré ! C’était une belle femme. Elle venait toutes les années et c’est moi qui portais pour elle. La dernière fois que j’ai fait la compétition des caddies, elle a regardé mes cannes et m’a dit « Tu ne vas jouer avec ces cannes là ! Je vais te prêter les miennes ! » Mais je ne voulais pas jouer avec ses cannes, si jamais je perdais, j’aurai eu honte ! Alors j’ai joué avec les miennes et j’ai gagné ! Les 7 dernières compétitions de caddies, c’est moi qui les aie gagnées…
… Marc : Pour en revenir à l’Aga Khan, il était très très gros, on disait que tous les 4 ans ses sujets lui donnaient l’équivalent de son poids en diamant. Deux choses sur l’Aga Khan… d’abord il ne jouait que deux trous et c’était toujours une fille qui portait et la deuxième chose c’est qu’il mettait sa Roll Royce là où est le 18 maintenant, il s’assoyait sur le bord de la Roll Royce et il regardait. C’était l’Aga Khan… C’était le grand père ou l’arrière grand père de Conneel…
… Joseph : J’ai une photo à la maison où il y a la coupe avec Conneel, il avait gagné une coupe magnifique, et là le pognon… il mettait la main dans la poche, il sortait le premier billet qu’il avait et c’était bon ! Ca c’était des bons clients… C’était marqué CD corps diplomatique sur ses plaques…
…Marc : J’avais le cousin du Général Montgomery, j’avais un des frères du cirque Bouglione, tous les ans….
… Joseph : Gérard, il avait le diamantaire d’Amsterdam, hollandais ou belge Van Den Bock…
… Marc : C’est tout à fait intéressant ce qu’il a dit à Gérard…Mais moi quand je suis arrivé à Montréal, un jour j’allais travailler, je le vois de l’autre côté de la rue, « Ah Mr Van Den Bock, on va aller boire un verre, allez venez ! » et il m’a expliqué. Moi j’étais dans la lithographie et lui, il vendait des films pour la lithographie, c’était ça son métier, il travaillait pour Gebaert, et étant donné que j’étais dans le métier il m’a raconté ça…il a peut être raconté des histoires à Gérard mais il était belge, Van Den Bock, et il avait des tics ! ... 
A Suivre….
 
Extrait d’une soirée live avec 3 Anciens Caddies… un 9 août 2013…